juillet 30th, 2018

L’industrie agro-alimentaire, ou IAA, est un des moteurs de l’économie française. Il s’agit en effet d’un secteur dynamique qui couvre un champ de métiers et d’activités extrêmement vaste. Afin de répondre aux besoins des consommateurs et de proposer des produits de meilleure qualité, les industries agro-alimentaire se confrontent chaque année à de nouveaux enjeux.

La filière agro-alimentaire : définition et activités

Le secteur agro-alimentaire renvoie à l’ensemble des activités de transformation de produits naturels issus de l’agriculture, de l’élevage ou de la pêche, en denrées alimentaires. Les produits sont ensuite commercialisés. La filière agro-alimentaire englobe donc de nombreux secteurs de productions différents, tous liés à l’agriculture ou à l’élevage : viandes, poissons, lait, fruits et légumes ou encore céréales. L’industrie agro-alimentaire regroupe donc une grande diversité d’activités, de la production de matières premières à la commercialisation, en passant par la transformation du produit.

Les dernières données de la filière agro-alimentaire

La filière agro-alimentaire occupe une place de premier ordre dans l’industrie et dans l’économie française. La filière agro-alimentaire est un des secteurs économiques les plus importants en France, en termes d’emplois mais aussi en chiffre d’affaires.
Selon un rapport du Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement, l’industrie agro-alimentaire représentait en 2015 un chiffre d’affaire de plus de 170 milliards d’euros.
Parmi les groupes agro-alimentaires les plus importants figurent Nestlé, Lactalis, Danone, Bonduelle ou encore Pernod Ricard S.A.

Des exportations dans le monde entier

Dans le secteur de l’agro-alimentaire, la France est le 4 e exportateur mondiale avec en 2015 près de 44,2 milliards d’euros de denrées alimentaires exportées.
Les produits alimentaires français sont reconnus dans le monde entier pour leur qualité et leur saveur.

En 2017, le secteur présentait un excédent commercial de plus 7,6 milliards d’euros, soit 4% de plus par rapport à 2016.

L’agro-alimentaire : une importante source d’emplois

En France, la filière agro-alimentaire est le secteur industriel qui emploie le plus de personnes en France. La Bretagne constitue le premier bassin d’emplois avec plus de 73 000 salariés. Viennent ensuite la région Auvergne-Rhône-Alpes (60 234 salariés), la Nouvelle-Aquitaine (54 271), les Pays de la Loire (53 751), le Grand-Est (46 075), l’Ile de France (44 743), les Hauts-de-France (42 131), l’Occitanie (39 632), la Normandie (24 411), la région PACA (24 034), la Bourgogne-Franche-Comté (23 610), le Centre Val-de-Loire (14 824) et la Corse (2 442).

D’après des chiffres donnés par l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA), l’industrie agro-alimentaire représente plus de 2 millions d’emplois, directs ou indirects, en France. En plus des métiers directement liés à l’industrie alimentaire, le secteur génère de nombreux emplois indirects.
Parmi ces emplois indirects, on distingue les « emplois amont » et les « emplois aval ». Les emplois amont renvoient à toutes les activités nécessaires qui interviennent avant la transformation des matières premières : agriculture, transport, emballage… Dans l’agriculture, près de 1 million
d’emplois sont générés par l’industrie agro-alimentaire.

A l’inverse, les « emplois aval » concernent les secteurs d’activité qui interviennent une fois la denrée alimentaire produite : commerces, restauration, grande distribution …
Elle contribue au dynamisme économique des territoires français, y compris les territoires ruraux. La filière agricole et alimentaire est en effet présente sur l’ensemble du territoire français. Il existe actuellement, là encore selon des chiffres fournis par l’ANIA, près de 460 000 exploitations agricoles, 2 600 coopératives agricoles, 17 650 entreprises agro-alimentaire et 41 000 commerces d’alimentation.

Les différents métiers de l’industrie agro-alimentaire

Le secteur de l’agro-alimentaire offre de nombreuses perspectives en termes d’emploi. En effet, le secteur recouvre un vaste champ de métier différents, allant de la production à la commercialisation des produits, en passant par la maintenance et la recherche.

Les métiers de production

Les métiers de production sont les représentés puisqu’ils représentent environ 60% des postes. Pour fonctionner, une industrie agro-alimentaire a besoin de nombreux agents de production placés sous la direction du responsable de production et du directeur d’usine. Les conducteurs de lignes mais également les personnes qui s’occupent de l’élaboration des plannings de production jouent un rôle essentiel.

Les métiers du secteur sanitaire

La production agro-alimentaire doit s’effectuer dans le respect des normes de qualité, de sécurité et d’hygiène. C’est là qu’intervient le travail des techniciens et des animateurs HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement).

Les métiers de la recherche et du développement (R&D)

L’agro-alimentaire n’est pas seulement une activité de transformation. En amont, de nombreux chercheurs et ingénieurs imaginent et conçoivent de nouveaux types de produits ou de nouveaux équipements de production.

La maintenance industrielle

Du fait de l’automatisation de la production, les équipements des usines agro-alimentaires se sont modernisés. Pour veiller au bon fonctionnement de ces différents appareils, il est nécessaire de faire appel aux compétences et savoir-faire des professionnels de la maintenance industrielle (technicien,
électromécanicien…).

Les métiers de la vente et du marketing

Les métiers de la vente et du marketing (attaché commercial, responsable marketing, télévendeur…) occupent une place très importante dans l’industrie agro-alimentaire puisque la finalité est la commercialisation des produits. Une fois transformés, les produits sont ensuite vendus dans les grandes surfaces.

Les nouveaux enjeux et défis de la filière agroalimentaire

Les enjeux environnementaux

A l’heure actuelle, les ressources naturelles se raréfient et la pollution de l’air et des eaux devient de plus en plus préoccupante. Dans ce contexte, les industries agro-alimentaire veillent à mettre en place des processus de fabrication plus respectueux de l’environnement. Cela passe notamment par une diminution des émissions de gaz à effet de serre, par une baisse de la consommation d’eau ainsi que par une meilleure gestion des emballages et des déchets.

La qualité des produits

De plus en plus soucieux de leur bien-être, les consommateurs d’aujourd’hui sont très attentifs à la qualité des produits qu’ils consomment. Il est donc important pour acteurs de l’industrie agro- alimentaire de proposer des produits toujours plus qualitatifs. La coopérative agricole Lur Berri, située au cœur du Pays Basque et regroupant près de 5000 agriculteurs, propose des produits du terroir de qualité supérieure.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

This entry was posted on lundi, juillet 30th, 2018 at 2:03 and is filed under agroalimentaire. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.