août 6th, 2017

Régulièrement, différents métiers et spécialités du monde de l’art bénéficient d’une redéfinition et d’une réorganisation. Grâce aux interventions de l’organisme professionnel Ateliers d’Art de France, de nouvelles nomenclatures font leur apparition au Journal Officiel. Parmi les centaines activités recensées, quelques spécialités sont peu connues. Voici 6 métiers d’art à connaître absolument.

Le cueilleur de verre

Le cueilleur de verre est un artisan qui a pour tâche de “cueillir” du cristal en fusion pour en faire une boule et procéder à son épuration par section, à partir de ciseaux ou de recuisson au chalumeau.

En effet, l’élaboration du cristal s’effectue par fusion de 1 400°C et l’ensemble des opérations telles que l’élimination des impuretés ou le prélèvement par perche s’effectue dans un environnement soumis à des températures extrêmement élevées.

Dans certains cas, il doit cueillir et épurer une boule de cristal de plus de 30 kg. Le poids de l’élément à prélever dépend des dimensions de la pièce à réaliser. Lors de sa fabrication, les pièces doivent conserver une température de 500°C. Elles sont ensuite refroidies lentement dans une arche pendant environ 5 à 7 heures.

L’atrier

L’atrier a pour mission de restaurer des cheminées. Il peut intervenir sur divers matériaux (marbre, pierre, bois, briquette, etc.), il se charge de la réalisation des éléments de décoration ainsi que de l’assemblage des différentes pièces, tout en prenant en compte les configurations du foyer, celles des avaloirs, des trappes et des conduits d’évacuation.

Dans la nomenclature parue au Journal Officiel du 31 janvier 2016, ce métier intègre le domaine de l’architecture et des jardins.

Le glypticien

Née à Sumer il y a environ 5 000 ans, la glyptique consiste à sculpter des pierres précieuses, des éléments organiques ou végétaux (bois précieux, etc.) pour réaliser des sceaux, des cachets et des camées. Le glypticien réalise les sculptures par abrasion à partir d’un burin imprégné de poudre de diamant. Il intervient essentiellement sur des matériaux nobles.

Le sabreur sur velours

Le sabreur sur velours est un artisan qui dispose d’un savoir-faire ancestral dans le monde de l’ennoblissement textile. Très sollicité dans le domaine de la haute couture, ce professionnel a pour tâche de couper des fils de soie d’une étoffe à partir d’un scalpel appelé « sabre », puis de les brosser à chaud au poil de sanglier pour créer des motifs volumineux.

En fonction du style recherché, ce spécialiste qualifié d’ennoblisseur textile peut donner au tissu un effet moiré, gaufré, lustré ou satiné. La teinte des pièces peut être réalisée à partir de colorants ou de pigments d’origine végétale.

Le dominotier

Le dominotier est un professionnel qui intervient dans le domaine du papier, du graphisme et de l’impression. Il conçoit des feuilles mobiles appelées dominos et se charge de la réalisation des motifs géométriques ou floraux, demandés par le client. Ses œuvres sont généralement utilisées pour embellir des livres, les cheminées ou pour doubler les armoires, les tiroirs et les coffres.

Le layetier

Le layetier, un artisan qui intègre les métiers d’art du domaine du cuir, est un spécialiste en fabrication de coffre et de caisse qui vont servir à protéger des objets fragiles de grandes valeurs tels que des œuvres d’art. Ce professionnel réalise des pièces sur-mesure et bien qu’il intervienne dans l’univers du cuir, il peut travailler sur d’autres matériaux, dont le bois.

Enregistrer

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

This entry was posted on dimanche, août 6th, 2017 at 1:14 and is filed under Uncategorized. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.