mars 22nd, 2018

GROUP'Enr

Le réchauffement climatique est une réalité. L’État français en prend doucement la mesure et c’est dans l’optique de lutter contre la hausse des températures qu’il met en place plusieurs mesures phares pour inciter les ménages à faire la rénovation énergétique de leurs logements avec l’aide, notamment des sociétés spécialisées dans les énergies vertes, comme GROUP’Enr.

Parmi les nombreuses mesures, il y a le chèque énergie. Distribué à partir du mois de mars 2018 à quatre millions de ménages précaires, il permettra à ceux-ci de financer des travaux de rénovation énergétique. Il remplacera les tarifs sociaux de l’énergie et sera distribué sur l’ensemble de territoire français. D’après Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire, « Le chèque énergie viendra en aide à beaucoup de nos concitoyens qui peinent à payer leurs factures d’énergie ou qui souhaitent rénover leur logement ».

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a donné les détails de ce dispositif.

Le calendrier et les modalités d’éligibilité

Contrairement au système des tarifs sociaux de l’énergie, il n’y a aucune démarche à faire pour le recevoir. Le chèque énergie sera envoyé automatiquement par voie postale aux personnes éligibles. Pour être éligible, il faut avoir déclaré ses auprès des services sociaux (déclaration d’impôt sur les revenus de l’année 2016), même en cas de revenus faibles ou nuls. Il faut aussi habiter dans un logement imposable à la taxe d’habitation, même si le bénéficiaire en est exonéré. L’administration fiscale établit chaque année la liste des bénéficiaires en fonction de deux critères : la composition du ménage et le revenu fiscal de référence du ménage déclaré chaque année.

Le montant du chèque

Le montant moyen du chèque énergie s’élève à 150€ pour 2018. Il s’échelonne de 48€ à 227€ suivant le niveau de revenu du foyer et sa composition. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a mis en place un simulateur sur le site officiel du chèque énergie. Il suffit de répondre à quelques questions pour vérifier si l’on est bien bénéficiaire et d’en connaître le montant.

Utilisation du chèque

Le chèque permet de régler les dépenses d’énergie : électricité, gaz naturel, chaleur, gaz de pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse, ou autres combustibles destinés au chauffage ou à la production d’eau chaude. Pour ce faire, il suffit de le remettre au fournisseur d’énergie. Il est aussi possible, pour certains fournisseurs, d’utiliser le chèque en ligne sur le site internet officiel du gouvernement.

Il peut aussi servir à financer des travaux de rénovation énergétique. Le chèque énergie est utilisable pour les travaux qui répondent aux critères d’éligibilité du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). Il peut être intéressant de détailler cette aide plus tard.

Le chèque énergie est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivant son émission et la date de validité est inscrite sur le chèque.

En cas de perte ou de vol, il est aussi possible de le déclarer sur le site internet du gouvernement ou de contacter l’assistance utilisateurs. Un nouveau chèque sera alors envoyé en remplacement de l’ancien et sa date de validité sera alors prolongée.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique version 2018

Mise en place depuis plusieurs années, le CITE s’est vu modifié par le gouvernement pour l’année 2018, il est donc important de revenir sur son nouveau mode de fonctionnement.

Le ministère de la Transition écologique et énergétique à préciser ses changements. Tout d’abord, les travaux concernant les portes donnant sur l’extérieur et les volets isolants sont exclus du dispositif. L’État veut ainsi écarter le risque de voir des clients installant des portes blindées bénéficier du CITE.

D’autres équipements sont maintenus dans le dispositifs mais à un taux de 15%, jusqu’au 30 juin 2018 : les fenêtres en cas de remplacement de simples vitrages, les chaudières au fioul à très haute performance énergétique. Les dépenses d’acquisition relatives aux chauffe-eaux thermodynamiques ou aux pompes à chaleur dédiées à l’eau chaude sanitaire sont plafonnées à compter du 1er janvier 2018 à hauteur de 3000€ TTC.

D’autres équipements ou prestations ont été ajoutés au Crédit d’Impôt à un taux de 30% sur toute l’année 2018. On retrouve donc les coûts des équipements de raccordement à un réseau de chaleur lorsqu’ils sont facturés sous la forme de droits ou frais de raccordement et le bilan énergétique qui fournit aux ménages des indications sur la trajectoire à prendre pour mener à bien leur projet de rénovation énergétique.

Néanmoins, le CITE version 2017 (taux à 30% et ancien champ d’application en termes d’équipements) est toujours d’actualité et peut encore être appliqué en 2018 si le devis a été signé, avec engagement de verser un acompte, avant le 1er janvier 2018.

Faire appel à GROUP’Enr pour effectuer la rénovation énergétique de son logement

Pour bénéficier de ces aides, il faut faire des travaux de rénovation énergétique. Néanmoins c’est travaux demande l’expertise de sociétés spécialisées comme GROUP’Enr.

Cette entreprise, fondée à Bordeaux, propose l’installation de systèmes énergétiques utilisant les énergies renouvelables. Elle met à disposition du client plusieurs systèmes qui fonctionnent grâce aux énergies renouvelables afin de s’adapter au mieux aux besoins de ses clients et de leurs logements : panneaux photovoltaïques, isolation extérieure, isolation des combles, pompes à chaleur AIR/AIR, pompes à chaleur AIR/EAU, ballons d’eau chaude thermodynamique. Tous ces appareils peuvent bénéficier d’aides et de subventions.

Basé à la Défense à Paris, la société propose ses services sur tout le territoire français. Sa vocation première étant la satisfaction de leurs clients, elle ne met à disposition que des solutions qui réunissent performance, confort et design.

Pour finir, il semble que l’État souhaite sérieusement entamer la transition écologique avec toutes ces aides en faveur de la rénovation des logements des français. En même temps, il est peut-être temps de s’y mettre sérieusement car la situation est vraiment préoccupante. Il est nécessaire de prendre le problème au sérieux sinon les générations futures seront lourdement impactées et n’auront pas du tout la vie que l’on connaît actuellement. En espérant que 2018 une année verte.

En savoir plus sur le GROUP’Enr :
facebook GROUP'Enr logo ulule logo google plus

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
GROUP’Enr : la rénovation énergétique et le chèque énergie, 5.0 out of 5 based on 1 rating

This entry was posted on jeudi, mars 22nd, 2018 at 12:29 and is filed under energie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

2 Responses to “GROUP’Enr : la rénovation énergétique et le chèque énergie”

L’isolation des combles par GROUP'Enr - Activesmag.fr Says:

[…] fonction de la configuration du logement et des besoins du client, les techniciens de GROUP’Enr mettent en place les techniques les plus adaptées pour poser […]

L'importance des énergies renouvelables pour l'environnement | GROUP'Enr Says:

[…] l’isolation de votre habitation si cela est nécessaire. Les professionnels de la société GROUP’Enr sont aussi habilité à le […]