décembre 14th, 2012

Faire son installation électrique soi-même, voilà quelque chose qui ne me serait jamais venu à l’idée. Personnellement l’électricité d’une maison m’a toujours inquiété, j’ai toujours considéré cela comme une affaire de professionnel : trop compliqué (le fameux fil rouge sur le bouton rouge et le fil vert sur le bouton vert), trop risqué, trop de normes à respecter (des normes qui, en plus, évoluent tout le temps). Non vraiment, si je devais économiser sur ma future maison (celle dont je rêve depuis 10 ans), ce n’est pas l’installation électrique que je ferai moi-même.

Et bien, je dois reconnaître que je me suis trompé, un animal curieux vient est en train de me faire changer d’avis, vous savez quoi ? La pieuvre électrique. J’ai découvert ça récemment sur le site internet d’un fabricant de ces fameuses pieuvres électriques.
Le principe est simple : vous remettez à une société spécialisée les plans de votre maison accompagnés de vos souhaits en matière d’électricité (VMC, chauffage, câblage informatique, four, etc.), ils réalisent un projet d’implantation électrique que vous validez. À partir de là, le fournisseur prépare dans ses ateliers votre installation électrique sous forme de pieuvres électriques (les fameuses pieuvres ; on parle aussi de kit électrique ou d’araignée électrique). Pourquoi « pieuvre électrique » ? En fait le nom est bien trouvé : il s’agit de grosses boites de dérivation d’où partent des gaines vers les différents composants de votre installation : une gaine est destinée au tableau électrique et les autres gaines sont destinées aux appareils : prises, douilles, chauffage, four, etc..

Vous recevez alors chez vous votre installation complète dans quelques cartons : un tableau de commande déjà câblé ( et un tableau VDI, si vous réalisez aussi le câblage informatique) qu’il suffira de fixer au mur et de relier à la pieuvre électrique et une ou plusieurs pieuvres qu’il suffira de dérouler, de poser et de relier aux appareils. Le tout est accompagné d’une documentation détaillée et chaque câble est identifié par un numéro : il suffire de relier le fameux fil rouge, sur le non moins célèbre bouton rouge et le tour est joué. La documentation est précise, accompagnée des schémas nécessaires.

Avantage : une grosse économie sur la partie électricité (- 50 %) tout en ayant une installation électrique conçue et préparée par des professionnels (respect des normes). Bien sûr à vous de respecter les normes de pose, mais là aussi vous serez aidé par une documentation très explicite (hauteur des interrupteurs, distance à respecter, règle pour les pièces d’eau, etc..).

Alors, pourquoi pas se laisser séduire par la pieuvre!

© photos : http://www.electro12.com

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

This entry was posted on vendredi, décembre 14th, 2012 at 4:44 and is filed under slide_cat. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.